04/11/2010

bon jeudi

26 septembre 051.jpg

Quand le pas du marcheur sur le cadran qui compte
règle le mouvement et pousse l'horizon
Tous les cris sont passés tous les temps se rencontrent

Et moi je marche au ciel les yeux dans les rayons
Il y a du bruit pour rien et des noms dans ma tête
Des visages vivants
Tout ce qui s'est passé au monde
Et cette fête
Où j'ai perdu mon temps

Pierre Reverdy (1889-1960

13:13 Publié dans POESIE | Lien permanent | Commentaires (1)

Commentaires

BONSOIR
Oh le chef ...il pause...il est en extase devant tant de beauté . il médite là..et nina aussi on dirait !!... les nuages gris arrivaient tout doucement ...et la rando d'aujourd'hui avec le club comment ça s'est passé..
béa

Écrit par : beatrice | 04/11/2010

Les commentaires sont fermés.